Définir la stratégie de télétravail de son entreprise

Chômage Technique, une conséquence de la Pandémie du COVID-19.
18/05/2020

Définir la stratégie de télétravail de son entreprise

François De Sales NZE – MBA Londres et DEA- IAE Nice en France, est Professeur de Marketing (1) depuis de nombreuses années à MDE Business School, partenaire de IESE Barcelone, avec un parcours professionnel d’une trentaine d’années dans le secteur de l’économie numérique ou du Digital en Afrique de l’Ouest et du Centre.
Consultant pour plusieurs PME ivoiriennes, François De Sales NZE, anime également des séminaires & forums sur la Transformation Digitale et le Marketing Digital.
Dans cet article, il dresse un état des lieux du Télétravail et de son évolution en France et en Côte d’Ivoire avant de donner quelques conseils ou orientations dans la définition de sa stratégie de Télétravail dans son entreprise.


Pratiquer le Télétravail, ce n’est pas travailler en regardant la télévision, comme aurait dit ma petite fille mais travailler à distance et notamment à partir de son domicile grâce à des outils informatiques ou numériques ou digitaux.

Quant au travail, il consiste à prendre sa part dans la production de richesses de l’entreprise. Le travail est un moyen de sanctification et source de sainteté ou de dignité de l’Homme. Travailler, c’est se mettre au service de l’entreprise, se mettre au service des autres.

En matière de Télétravail, il s’agit d’introduire de la mobilité et de l’agilité dans le travail.

Quelle que soit la durée du COVID 19 et les prévisions de nombreux Experts et Spécialistes, plus jamais, le télétravail ne disparaitra de notre environnement de travail tant dans le Monde qu’en Afrique.

Dans l’analyse que nous vous proposons, nous présenterons :

  • D’abord, le contexte à la fois marqué par l’environnement numérique et par la COVID 19 qui a induit le développement du Télétravail
  • Ensuite, les caractéristiques des secteurs d’activité se prêtant le plus au Télétravail
  • Puis, des suggestions sur comment définir sa stratégie de Télétravail avec des conseils sur les Do’s (à faire) et les Dont’s (à ne pas faire)
  • Enfin, les enjeux et les perspectives à court et moyen termes du Télétravail en Côte d’Ivoire et dans le Monde.

 

Contexte

La situation de l’épidémie du COVID 19 avant et après confinement a favorisé un certain nombre de pratiques professionnelles dont le Télétravail encouragé par tous les gouvernements du Monde entier, mieux une nécessité pour de nombreuses entreprises dans le Monde entier, à côté des mesures de mise au chômage technique ou départ anticipé en congés du Personnel des Grandes ou Petites et Moyennes Entreprises.

 L’Environnement numérique du pays a également favorisé l’émergence du télétravail en CI.

En effet, selon les derniers chiffres de l’Autorité de Régulation des Télécommunications en CI (ARTCI) à fin 2019, la Côte d’Ivoire dénombre :

  • 37 376 603 de cartes SIM soit un taux de pénétration de 160%
  • 17 Millions d’Abonnés à internet Mobile (vs 218 847 Abonnés Internet Fixe)
  • 15 Millions d’abonnés au Mobile Money avec 30 Milliards de FCFA de transactions par jour
  • 5 Millions d’ordinateurs
  • 2 Millions de smartphones certifiés ou identifiés sur les réseaux Télécoms officiels

Le télétravail, entré dans le code du travail Français , désigne “toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci.”

En France, le télétravail pourrait concerner jusqu’à 50 % de la population active en 2025, contre 30 % aujourd’hui.

Environ 15% des salariés français ont un contrat de télétravail. Orange France fait appel au télétravail pour 9 % de ses salariés.

Si le télétravail s’exerce le plus souvent à domicile (dans près de 80 % des cas), la définition donnée rend aussi possible le télétravail dans d’autres lieux : cela peut être dans un centre de travail délocalisé par rapport au siège principal de l’entreprise ou encore dans des espaces aménagés (VITIB Bassam par exemple).

Stratégie télétravail MDE Business School CIDE business team having discussion and online meeting in video call

Attention, il ne faut pas confondre le télétravail et le travail à domicile qui dispose d’un statut à part entière !

Le métier exercé doit être compatible avec le télétravail, notamment en terme d’autonomie : les tâches ou les missions du salarié doivent s’y prêter !

Le télétravail ne doit pas non plus entraver le bon fonctionnement du service, c’est pourquoi les personnels encadrants n’y ont généralement pas droit. Enfin, techniquement il doit rester simple à mettre en place pour l’entreprise : les outils de travail quotidien doivent être facilement “délocalisables” ou dupliqués (des logiciels informatiques par exemple). On imagine mal par exemple une imprimerie déménager une semaine sur deux ! À l’inverse, les métiers des cadres intermédiaires, graphistes, ingénieurs, rédacteurs, webmasters se prêtent bien au télétravail.

En effet, le Télétravail comporte des avantages tels qu’une meilleure gestion du temps, plus de flexibilité, des économies, une plus grande productivité, plus de liberté et d’autonomie, amélioration de la vie personnelle et professionnelle sans oublier que le Télétravail nécessite un style de management basé sur la confiance réciproque pour l’entreprise.

Autres Avantages pour l’entreprise :

  • Réduction des charges
  • Gain de temps au niveau du management
  • Embauche de profils qualifiés distants
  • Réduction de l’absentéisme

 

Bien entendu, le Télétravail comporte également des inconvénients que sont l’isolement/manque d’échanges, le manque d’informations de la part de l’entreprise, le risque pour l’évolution de la carrière (manque de visibilité) sans oublier le manque de confiance de la part de l’entreprise envers le salarié ou le manque de stimulation collective/de créativité.

 

Caractéristiques des secteurs favorables au Télétravail

Les tâches caractéristiques d’une profession déterminent sa « télétravaillabilité ».

D’un point de vue pratique, le travail à distance est un prérequis au télétravail. Des études indiquent que le travail à distance s’adresse à toutes les catégories professionnelles, depuis les ouvriers jusqu’aux cadres, mais selon des modalités différentes. 

Ainsi, les cadres et les professions intermédiaires travaillent à distance entre 25% et 75 % de leur temps de travail, soit entre 1 et 4 jours par semaine. Ces professions se prêtent bien au télétravail car elles correspondent généralement à des activités de service, plus intellectuelles que manuelles, et nécessitent moins de présence physique.                             

C’est le cas notamment des fonctions support (services juridiques, ressources humaines, gestion des systèmes d’information, administration générale), des fonctions liées à la conception (études techniques économiques). 

Quant aux ouvriers et aux employés, ils représentent la grande majorité (85 %) des travailleurs exerçant leurs fonctions 100 % du temps à distance. C’est le cas des ouvriers travaillant en extérieur (secteur du bâtiment, professions agricoles, etc.) ou des salariés en situation de mobilité permanente comme les techniciens de maintenance ou les livreurs. Ces deux dernières professions sont particulièrement concernées et représentent des « gisements » de télétravailleurs importants.

La fonction publique est un « gisement » potentiel de télétravailleurs plus important que le secteur privé.

Pour mieux connaître la part potentielle de télétravailleurs dans la population active française, des chercheurs français ont évalué la « probabilité » de pratiquer le télétravail pour 82 professions étudiées.

 

Probabilité forte

  • Ingénieurs et cadres techniques de l’industrie
  • Cadres administratifs et dirigeants
  • Informaticiens
  • Cadres de Banque et des assurances
  • Cadres commerciaux et technico-commerciaux

Probabilité faible ou moyenne

  • Techniciens et AM du BTP Cadres du BTP  Techniciens et AM électricité électronique
  • Cadres des transports, de la logistique et navigants de l’aviation
  • Attachés commerciaux et représentants
  • Patrons et cadres d’hôtels, cafés, restaurants

Probabilité nulle ou quasi nulle

  • Gros et second œuvre bâtiment ONQ gros œuvre, travaux publics et extraction
  • Conducteurs d’engins du BTP
  • Ouvriers de la réparation automobile
  • Cuisiniers Employés et AM de l’hôtellerie et de la restauration

Tableau n° 14 : Probabilité de télétravail pour 82 professions (situation en 2008)

Stratégie télétravail MDE Business School CIDE business team having discussion and online meeting in video call

Définir sa stratégie de Télétravail dans son entreprise

Quelles sont les étapes de la définition et de l’exécution de la stratégie de télétravail ?

  • Etape 1 : discuter avec les salariés pour les convaincre ou obtenir leur accord
  • Etape 2 : Entériner l’accord écrit entre les employés et l’entreprise
  • Etape 3 : Penser aux bonnes pratiques (réunions régulières, Physiques ou Visioconférences … et respecter vos obligations en matière d’équipements TIC et de sécurité / confidentialité
  • Etape 4 : Acquérir les outils TIC nécessaires pour la mise en œuvre du Télétravail

 

Les matériels informatiques concernés sont :

  • Ordinateurs et assimilés
  • Téléphones
  • Box internet
  • Serveurs informatiques
  • Centres d’appels et autocommutateurs (Autocoms) ……….

 

Pour acquérir ces outils, je vous conseille de visiter physiquement et de façon digitale les offres des fournisseurs Librairie de France, FINAC et des Opérateurs télécoms (MTN, MOOV ET ORANGE)

Il s’agit d’acquérir (Connexions – données – interactions), la tryptique numérique de base avec des outils de sécurité informatique et des DATA centers ou dans le Cloud.

 

Les principaux outils de réunions en télétravail utilisés en Côte d’Ivoire sont :      

  • Zoom (Chinois)
  • Microsoft Teams (Américain)
  • Google Meet (Américain)
  • WHATSAPP (Américain)
  • ……

 

Quelles sont les erreurs à éviter dans sa stratégie de télétravail ? 

  •  Ne pas suivre les performances de son équipe de télétravailleurs
  • Micro manager ces employés
  • Ne pas communiquer les attentes de l’entreprise
  • Oublier les teams building au sein des entreprises
  • Communiquer uniquement par email

 

Enjeux et perspectives du télétravail

Le télétravail est un moyen de faire grandir les entreprises vers un Management adulte fondé sur l’autorité – du latin augere, « faire grandir quelqu’un » – en donnant plus de sens au travail et oblige, en effet, à la confiance et à porter son contrôle sur la finalité et non plus sur les moyens.

Le Télétravail comporte des enjeux tels qu’une meilleure efficacité, une réduction considérable des coûts, une fidélisation de ses salariés, une flexibilité accrue, une réduction de l’absentéisme tout en développant un management participatif.

Toutefois, il faut faire attention à certains éléments comme un manque de cohésion et de stimulation collective, une sécurité à mettre en place, une perte de contrôle et un mode d’organisation limité.

A titre d’exemples concrets, on peut citer les séances de visio conférences Zoom qui ont permis à MDE de poursuivre les programmes de formation de haut niveau des cadres dirigeants en CI. On peut évoquer la mise en œuvre des questionnaires médicaux ou eQuestionnaires adressés aux Médécins, mis en place dans quelques structures de délégués ou visiteurs médicaux durant la période Mars- Juillet2020.

En définitive, l’entrepreneur devra être agile au niveau du numérique. Le Télétravail va également évoluer en faisant peuve d’inventivité, de créativité……les relations sociales vont être modifiées. L’aménagement des bureaux va être impacté avec de nouvelles possibiités de co-working ou d’open-space qui vont prendre de plus en plus d’importance dans la vie des sociétés ou PME.

Le droit social ou les relations sociales vont être fortement impactées.

Ainsi, un protocole a été signé le 25 Mars 2020 avec un avenant le 08 Mai dernier entre la CGECI (patronat des Grandes Entreprises), la fédération ivoirienne des PME et les centrales syndicales pour encadrer les mesures prises par les sociétés pour la gestion sociale de la COVID 19.

La Loi votée en 2015, portant exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et une réduction de droits de douanes sur les matériels informatiques, tablettes électroniques et téléphones portables, a été appliquée jusqu’en 2018.

Malheureusement, cette loi n’a pas été prorogée malgré son impact positif sur la pénétration numérique en CI et ce, malgré la Covid 19.

L’avenir de la pandémie COVID 19 et les futures mesures des pouvoirs publics nous situeront sur les perspectives du Télétravail dans nos économies et dans la pratique au sein des entreprises.

//]]>