Quelles sont les erreurs qui tuent votre démarrage? #2 Mauvais emplacement

Interview avec Daniel MALTAIS, professeur associé à l’ENAP – École nationale d’administration publique
13/12/2018
5972
14/03/2019

Créer une entreprise à Abidjan (une de mes destinations annuelles) est de loin différent de le faire à Barcelone (ma ville natale) ou à San Francisco. Cela semble évident… et ça l’est!

Quelles sont les erreurs qui tuent votre démarrage? #2 Mauvais emplacement ?

J’ai identifié quatre raisons principales à cela:

Talent

Le talent est inégalement réparti géographiquement. Il existe des groupes d’entrepreneuriat et d’innovation plus attrayantes que d’autres. Les établissements d’enseignement et les salaires moyens incitent fortement à attirer les talents.

Disponibilité du financement

Quelle est la force de l’écosystème de financement entrepreneurial dans votre région? Une chose difficile à réaliser est de faire correspondre les sources de financement disponibles sur le marché avec les besoins des startups. Vous avez besoin d’une chaîne «d’agents de financement» consécutifs pouvant assumer les différents risques liés aux phases de croissance de nouvelles entreprises.

Prenons l’Espagne, par exemple. Il n’est pas si difficile de créer une nouvelle entreprise à Barcelone ou à Madrid. En tant qu’entrepreneur, vous trouverez de l’argent pour le démarrage grâce à FFF, aux subventions et au réseau de Business Angel (qui couvrira probablement les risques initiaux du développement de produits et des premières ventes). Cependant, pour garantir le financement de la croissance, vous devrez faire face à des difficultés extrêmes. D’un côté, très peu de sociétés de crédit se consacrent au début de la croissance et d’autre part, peu de BA ont la capacité d’assumer ce type de ratios argent / risque. Le déficit d’équité en matière de financement de la croissance est un obstacle majeur à la création globale d’un écosystème entrepreneurial.

Même au niveau des pays, cela est frappant:

Densité

Quelle est la taille et la densité de l’écosystème? En termes simples, vous avez besoin d’un marché surpeuplé pour générer une concurrence entre les entrepreneurs et les véhicules de financement. Cela génère le bon niveau d’innovation. Si vous souhaitez que les investisseurs assument un certain niveau de risque dans le cadre de projets novateurs et perturbateurs (et pas seulement se concentrer sur les imitateurs), vous avez besoin d’un nombre minimal d’investisseurs concurrents prêts à investir dans des startups.

Règlements

Plus il est difficile d’enregistrer une entreprise (voir www.thegedi.org), moins votre écosystème sera innovant et entrepreneurial. Selon le rapport de la Banque mondiale, trois facteurs clés doivent être pris en compte:

  • Combien cela coûte-t-il (pourcentage du salaire moyen)?
  • Combien de démarches administratives faut-il?
  • Et combien de temps cela prend-il?

Si vous pouvez enregistrer une entreprise pour une unité monétaire en deux clics en cinq minutes, vous êtes dans une meilleure position que dans un pays dans lequel vous devrez investir six mois de votre salaire moyen, engager un avocat, rencontrer le notaire et signer 10 différents papiers (le cas réel dans certains pays!).

En Espagne, environ 95,5% des technologies se trouvent à Madrid ou à Barcelone et le reste est dispersé dans le reste du pays.

Et dans toute l’Europe, nous retrouvons le même schéma (voir TechCrunch).

Néanmoins, cela ne devrait pas vous empêcher de créer une entreprise à distance. Vous devrez peut-être déplacer une partie des fonctions vers une zone plus peuplée, notamment pour le développement et le financement des entreprises. Soit cela ou passer votre vie dans des avions, des trains, des automobiles et autres.

Mathieu CARENZOMathieu CARENZO, Directeur Exécutif du Centre des Entrepreneurs de l’IESE

Texte traduit par la Communication MDE

 

//]]>