IFREI – Résultat de l’Enquête sur le thème:  « Conciliation Travail et Famille »

La « conciliation travail et famille » preconisee
07/05/2012

IFREI – Résultat de l’Enquête sur le thème:  « Conciliation Travail et Famille »,  réalisée en collaboration avec IESE Business School (Espagne)

L’Index FRe (Environnement Familial Responsable)

L’index FRe  de IESE se base sur quatre niveaux:

  1. Environnement social et du travail systématiquement contaminé (l’entreprise n’a pas de politiques FR).
  2. Environnement social et du travail contaminé de manière  discrétionnaire (Certaines politiques FR existent, mais ne sont pas beaucoup mises en pratique)
  3. De manière discrétionnaire mais enrichissante (dispose de politiques de conciliation Travail et Famille et certaines pratiques FR)
  4. Systématiquement enrichissante  (à une culture FR)

Statistiques

Le sondage en l’Afrique de l’Ouest concerne 91 personnes (44% de femmes et 53% d’hommes).

(Source IFREI Enquête 2012)

Environnement de travail

Le milieu de travail Ouest Africain, selon l’Index de la FRe, 85% (49 + 36) des personnes interrogées, est situé au niveau 2 (Favorable à la réconciliation Travail et Famille) dans un environnement contaminé (discrétionnaire + systématique). Cela signifie que les entreprises ont des politiques de conciliation travail et famille qui sont mises en place, mais il manque un engagement formel de la haute direction, un manque de connaissances et des pratiques des politiques de conciliation par les employés, un manque de développement des talents, un manque de communication et d’accès réel aux politiques et aux pratiques, et un manque de stratégie sur la conciliation Travail et Famille de la part de la direction.

En sondant l’environnement de la main-d’œuvre Ouest africaine, on constate que les managers sont plus attachés à leurs entreprises que les non-managers, ce qui montre un manque d’équité sur l’accès aux mesures de conciliation Travail et Famille entre les managers et les non managers.

Le résultat

  • 3% estiment que leur environnement facilite systématiquement la conciliation travail-famille
  • 19% estiment que leur environnement facilite parfois la conciliation travail-famille
  • 48% estiment que leur environnement entrave à l’occasion la conciliation travail-famille
  • 36% estiment que leur environnement entrave systématiquement la conciliation travail-famille

Politiques

Il y a un manque de politiques familiales responsables en matière de flexibilité de location et du temps de travail en Afrique de l’Ouest. Les heures de travail flexibles, le travail à temps partiel, la semaine de travail comprimée, la réduction du temps de travail, le télétravail sont les mesures les plus utilisées. La télécommunication se distingue (37% en moyenne pour les hommes et les femmes), ce qui est surprenant si l’on considère le manque de technologie dans les maisons.

Le rapport constate qu’il y a une fréquence assez faible dans le soutien professionnel de l’employé tel que les programmes d’assistance, et une fréquence plus faible de soutien à la famille tels que les centre de garde d’enfants au travail, les subventions pour garde d’enfants, et la permission de quitter son lieu de travail en raison d’une urgence familiale.

Impacts les plus significatifs

Les deux impacts les plus significatifs sur les entreprises selon le rapport d’étude se trouvent être:

Une intention sérieuse de quitter l’entreprise: 86% personnes interrogées se situant dans un environnement contaminé ont l’intention de quitter leurs entreprises (Note moyenne de 4,5 sur une échelle de 7). Cela signifie qu’ils n’ont pas perçus le soutien de leurs organisations ou subissent des conflits liés au travail et à la famille. Les conséquences pour l’organisation en cas de rotation du personnel sont :  Une baisse de la productivité, la perte d’expertise, la mauvaise publicité concernant l’environnement de travail, et d’importants coûts directs (Recrutement, formation, des coûts de substitution).

Un sérieux engagement des employés: C’est un paradoxe, même si les employés ont une intention sérieuse de quitter leurs entreprises, il existe toujours un fort engagement (La majorité se trouvent entre 4 et 5 sur une échelle de 7). Ce résultat peut s’expliquer par le faîte de la faible disponibilité des emplois dans le secteur formel en Afrique de l’Ouest.

//]]>