Session de Barcelone: 33 auditeurs AMP reçoivent leurs attestations de formation.

Rencontre d’Affaires : IESE Africa initiative vend le potentiel de la Côte d’Ivoire
16/07/2019
La gestion de la performance publique : les défis mis en lumière par la recherche
04/09/2019

Formation en haute direction de l’entreprise / Après cinq jours de cours intensifs, les auditeurs de la promotion AMP 2019 (Advanced Management Program) de Mde Business School ont reçu leur attestation de participation à la session de Barcelone.


Les dirigeants, chefs d’entreprise et d’organisation, auditeurs de l’Advanced Management program (Amp 2019) de Mde Business school (Abidjan) en formation au campus nord de l’Iese Business school de Barcelone, ont reçu hier, leur dernier cours de la session dite de Barcelone. Pendant cinq jours, six professeurs de l’Iese Barcelone se sont succédé pour leur enseigner notamment la gestion des opérations ; l’application de la stratégie ; les ressources humaines et la stratégie d’entreprise ; la relation propriétaire et directeur général ; la gestion des conflits et les attentes ; le coaching. Des cours basés sur la méthode des cas que les trente-trois auditeurs venus de Côte d’Ivoire, comme des étudiants ordinaires, ont suivi avec assiduité et enthousiasme. Ce bon comportement n’a pas échappé au corps professoral. «Ce groupe est composé de personnes qui ont une grande expérience dans la gestion des affaires et qui manifestent beaucoup de curiosité. Je note qu’ils sont très bien disposés pour comprendre les problèmes de gestion globale de l’entreprise et les questions de gouvernance de l’entreprise. Les questions qu’ils posent et les préoccupations qu’ils soulèvent me donnent l’opportunité de comprendre les préoccupations des entreprises ivoiriennes», s’est réjoui le professeur Luis manuel Calleja. Selon lui, l’interaction entre les auditeurs

Amp et lui, pendant les cours d’« Application de la stratégie», a mis en évidence quelques-unes de leurs préoccupations. A savoir, les questions liées à la corruption, les difficultés à convaincre l’actionnariat à faire ce qu’il faut pour résoudre des problèmes auxquels ils seraient confrontés et les difficultés à séparer le rôle de directeur général de celui de propriétaire d’entreprise. «Ce qui m’amène à déduire que les entreprises ivoiriennes sont mieux gérées que gouvernées. Ils ont donc besoin d’approfondir cette dimension de la haute direction d’entreprise », a-t-il indiqué. Les auditeurs ne font pas mystère de leurs attentes. «Je travaille pour une organisation internationale de recherche en agroforesterie.

Pour une organisation comme la nôtre et pour la position que j’occupe, je pense que ces cours qui nous permettent de renforcer nos capacités en matière de gouvernance, de prise de décision, d’opérationnalisation de nos actions est nécessaire », souligne Christophe Kouamé, directeur régional du Centre international de recherche et agroforesterie (Icraf). Se remettre en cause perpétuellement et actualiser ses connaissances sont des exigences du moment, si l’on veut s’adapter aux changements à la fois technologiques mais aussi institutionnels auxquels toutes les organisations sont soumises aujourd’hui, fait remarquer Christophe Kouamé.

La formation continue «est aussi importante pour nous, parce qu’à tout moment nous avons besoin de mieux faire ce que nous faisons tous les jours », souligne M. Kouamé. Ils sont nombreux aujourd’hui les hauts dirigeants d’entreprise et d’organisations qui se tournent vers Mde Business School pour renforcer leurs capacités et actualiser leurs connaissances en management. Lorsque la promotion actuelle aura fait sa graduation, ils seront environ 293 dirigeants à avoir fait l’Advanced management program à Mde Business school. A fin 2019, les alumni (anciens étudiants) qui ont fait les cycles longs (Advanced management program (Amp); program for management development (pmd); program for leadership development (pld); public-advanced management program (public-Amp), seront un millier. Et les différents programmes continuent de susciter de l’engouement. En témoigne le nombre d’auditeurs au program for management development qui est passé de 64 en 2018 à 74 participants, cette année. La plupart des personnes qui viennent dans cette école prennent la décision sur la base des témoignages d’anciens auditeurs. Ceux-ci partagent avec leurs proches et amis les changements positifs enregistrés dans la gestion de leur organisation ou entreprise après leur passage à Mde

Business school. L’attractivité de l’école peut s’expliquer aussi par l’appui académique que lui apporte l’Iese de Barcelone, désigné 5 fois de suite meilleure Business school au monde en executive education, par le journal Financial times. Ce lundi 15 juillet, ce sera le tour des pmd de bénéficier de 5 jours de formation dans les mêmes conditions que la promotion Amp. A la différence de l’Amp qui est destiné aux directeurs exécutifs, Le program for management development est dédié aux directeurs

 

 

DAVID YA

Envoyé spéciale à Barcelone – Couverture des activités MDE

fratmat.info – jeudi 13 juillet 2019, page 9

Le titre de l’article est du service communication MDE  

Titre original : Les dirigeants ivoiriens on fait bonne impression

 

//]]>