Les femmes chefs d’entreprise progressent en Afrique

Les femmes aux postes de direction : agents de changement
20/03/2018
Martin Frigola : “En 2018, nous avons prévu deux nouveaux programmes”
28/03/2018

Je suis humaniste. J’aime les gens. Je salue tout progrès qui contribue à l’amélioration de la vie des personnes. Dans la mesure où, par leur travail, elles contribuent à une telle amélioration, je salue les progrès des femmes chefs d’entreprise – comme celles décrites dans un récent article paru dans le Africa Report (“Star dealmakers. 50 women shaking up business”).

Une des femmes présentées est Ibukun Awosika. Elle est présidente de First Bank Nigeria – la première femme à occuper un tel poste dans cette institution. De plus, elle est PDG et fondatrice du Chair Centre, un chef de file dans le secteur du mobilier de bureau et des systèmes de sécurité bancaire au Nigeria. Et je suis fier de dire qu’elle est diplômée du programme Global EMBA de l’IESE.

Awosika est un bel exemple des valeurs qu’implique le terme de capitalisme africain. Pour réussir en Afrique, il faut un niveau élevé d’esprit d’entreprise et une attention particulière portée aux contributions sociales et à un objectif commun. Awosika a incarné ces valeurs : elle a cofondé Women in Business, Management, and Public Service (WIMBIZ), une organisation nigériane à but non lucratif dont l’objectif est de rehausser le statut et l’influence des femmes. Vous serez peut-être intéressé par son livre inspirant « Business His Way » où elle encourage l’entrepreneuriat.

Où travaillent ces 50 femmes qui contribuent à l’amélioration de la vie des populations africaines ? Le tableau ci-dessous montre leur répartition par pays où ils travaillent et le graphique qui suit montre la répartition par secteur économique :

Women-sectors-1        Women-countries-1

Petit à petit, les femmes font des percées et jouent un rôle influent dans les grandes entreprises. 15 % des postes de cadres supérieurs dans les entreprises africaines sont occupés par des femmes. Bien qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, ce chiffre dépassé les 5% en 2010. Les hommes comme les femmes ont des contributions importantes et complémentaires à apporter au monde des affaires, n’est-ce pas ? C’est ce que disait Ibukun Awosika dans le cadre du Forum des PDG d’Afrique 2017.

Article écrit en anglais par
Dr. Ariño, Professeur de Management Stratégique
à l’IESE de Barcelone et traduit par le service communication de MDE

Women business leaders making progress in Africa