La Sagrada Familia: Un cas d’école Inédit pour entrepreneurs africains

performance financière
PERFORMANCE FINANCIÈRE: Les secrets pour doper son compte de résultats
31/07/2017
AMP 1
Promotion Amp 2017: 411 pages de cours étudiées en 5 jours
31/07/2017

 

Le processus de construction et de gestion de la Basilique a été présenté comme un modèle économique.

Située au coeur de Barcelone, la Basilique, la Sagrada Familia, est aussi bien un haut lieu touristique que de prière. Son histoire se confond avec celle d’Anoni Gaudi 1 Cornet; l’architecte qui l’a conçue et a commencé sa réaliSation. Ce monument exceptionnel se distingue, entre autres, par son architecture inédite, son mode scie financement (que par des dons et les ressources générées par les visiteurs), la durée de sa construction (démarrés en 1883. les travaux qui ne sont réalisés qu’à 70% se poursuivent), la technique de construction. C’est cet édifice mythique que Yih-teen Lee, professeur de direction des personnes à I’IESE de Barcelone, a réussi à faire parler sous l’angle du leadership des entreprises centrées sur la mission, la vision et l’innovation. Les Alumni de MDE Business school, qui ont étudié ce cas inédit, au deuxième jour de leur session de formation qui a démarré le 12 juillet, sur le campus nord de l’IESE, n’ont pu s’empêcher de saluer l’enseignant à travers un standing ovation. « On ne finit pas d’apprendre et parfois, on se rend compte qu’on est passé à côté de certaines choses. C’est le cas du cours du professeur Yih-teen Lee sur la Sagrada Familia qui a été fabuleux ». Ces impressions sont celles de Joseph Désiré Bilé, un homme d’affaire ivoirien aguerri, l’un des tous premiers AMP (2011) de MDE Business school.       « Avec le thème la Sagrada familia, nous avons découvert quelque chose d’extraordinaire. Le Pr Yih-teen Lee a su faire ressortir les différentes qualités managériales du principal acteur de ce projet, Antoni Gaudi, qui n’a forcément établi un plan stratégique pour ce projet, mais qui. certainement, de façon intuitive. a bâti cet ouvrage selon un plan qui a été décrypté. Et qui, pour nous, est une source d’inspiration im-portante pour innover, trans-mettre notre vision, créer et impulser une motivation durable chez toutes les personnes qui pourraient nous aider dans la réalisation de notre vision ». commente Pascal Konan, Alumni, président de la promotion AMP 2016. Au-delà de l’émerveillement que son cours a suscité chez tous les participants, qu’est-ce que le Pr Yih-teen Lee voulait enseigner à travers ce cas aussi complexe qu’inattendu ? Interrogé, il explique qu’il voulait mettre en exergue trois points clés que lui inspire le projet d’Antoni Gaudi. Il s’agit premièrement de la vision : Antoni Gaudi a une vision qui va au-delà de sa personne et qui est partagée par d’autres per-sonnes de façon à les motiver pour qu’il poursuive sa réalisation.

Deuxièmement, la capacité d’innover, de créer. Antoni Gaudi a été une personne d’une sensibilité extraordinaire qui, par l’observation de la nature, a pu créer des formes inédites qui font la spécificité de-son ouvrage. Troisièmement, la mission. Dans le cas de la Sagrada Familia, la mission qu’il s’est assigné a été une source de motivation pour Gaudi lui-même, qui a tout abandonné et consacré les 40 dernières an-nées de sa vie à sa réalisation, et aussi un élément galvaniseur pour ses collaborateurs et toutes les personnes qui continuent son oeuvre. Autre élément important à retenir, selon le Pr Yih-teen Lee, c’est l’idée qu’il ne faut pas s’at-tendre à avoir toutes les ressources avant de commencer son projet. «Cela amène à ré-fléchir sur le plan stratégique. Se demander quel est le point de départ stratégique de notre projet qui peut me permettre de commencer, d’avancer et qui peut laisser une marque suffisante pour attirer-Sit convaincre des bailleurs », explique-t-il. Pour les entrepreneurs africains qui évoluent pour la plupart dans un environnement complexe et dépourvu d’infrastructures ou de soutien, le cas de la Sagrada Familia peut leur inspirer l’idée qu’il faut développer, comme Gaudi l’a fait, une vision qui se projette au-delà des difficultés du moment. « Quand Gaudi à commencer la Sagrada Familia, il manquait beaucoup d’infrastructures. Cela n’a pas été facile. Mais il a eu cette espérance très forte. Au lieu d’at-tendre que les autres créent les

infrastructures pour nous, nous pouvons être l’acteur, l’agent pour créer ce changement », a-t-il dit. Le Pr Yih-teen Lee pense que s’il est légitime d’espérer avoir quelques réCompenses personnelles pour entretenir sa famille grâce à son projet, il est souvent nécessaire, pour construire un pays ou réussir un projet important, d’avoir cette vision qui dé-passe l’intérêt personnel du moment. Cette façon de concevoir les choses serait aussi une force qui peut non seulement motiver soi-même, mais aussi les collaborateurs et d’autres qui peuvent conduire le projet à son terme, même si le leader venait à disparaître. – Consacrée par le Pape Benoît XVI, il y a 7 ans, la Sagrada Familia est conçue pour être la synthèse de symboles sur les mystères de la foi chrétienne. -La façade principale, celle qui a été achevée par Antoni Gaudi avant sa mort en 1926, retrace la naissance, la mort et la résurrection du Christ.

DAVID YA ENVOYÉ SPÉCIAL À BARCELONE: ESPAGNE