Comment donner un feedback à l’employé à propos de leur apparence (Partie 1)

7766865-12029477
Pourquoi l’Afrique doit faire plus de business en Afrique ?
26/05/2017
Africa Investment
Dirigeants d’entreprises, pourquoi devriez vous saisir les opportunités en Afrique anglophone ?
03/06/2017

Que nous le voulions ou pas, l’apparence d’une personne affecte son succès au travail. Lorsqu’un employé s’habille de manière négligée ou porte des vêtements décolletés, il lui est peut-être plus difficile de gagner le respect de ses collègues ou de ses clients. Mais comment aborder ce qui semble être à un sujet sensible ? Et comment pouvez-vous faire cadrer votre feedback en essayant de les aider – ne pas les faire se sentir embarrassé ?

Ce que disent les experts

Cela aurait été bien que l’apparence n’ait pas d’importance du tout, mais c’est rarement le cas. «La façon dont nous nous présentons et rendons notre travail est aussi importante que le contenu», explique Amy Jen Su, cofondatrice de Paravis Partners, une société de formation et de coaching, et auteur de Own the Room.  » Cela peut être déconcertant de voir une personne qui fait du bon travail ne pas réussir en raison de la façon dont ils se présentent ». Mais commencer ce genre de conversation avec votre employé est délicat, explique Joseph Grenny, co-auteur de Crucial Conversations et cofondateur de VitalSmarts, un cabinet de formation en entreprises. « C’est pénible et génant », dit-il, « Et en fin de compte, beaucoup de choses sont subjectives ». Voici quelques conseils à suivre la prochaine fois que vous devez aborder ce sujet délicat.

Remettez en doute vos hypothèses

Avant de faire quoi que ce soit, réfléchissez au problème réel. Si les vêtements entravent la capacité de votre employé à être pris au sérieux, c’est une chose. Si vous n’aimez simplement pas ces vêtements, c’en est une autre. « Ne traduisez pas vos préférences personnelles en exigence de votre entreprises « , prévient Grenny. Peut-être que vous avez toujours pensé que vos collègues masculins devraient porter une chemise boutonnée et des pantalons, sinon un costume, pour travailler. Mais est-ce vraiment le meilleur pour l’entreprise ? Soyez attentif aux préjugés que vous pourriez avoir dans la situation. Su suggère que vous cherchez des preuves concrètes du fait que l’apparence de la personne affecte son succès : est-ce que cela enfreint un code vestimentaire explicite, de la société ? A-t-il déjà empêché les gens de se concentrer sur ce qu’il rend comme service ? Avez-vous reçu des commentaires négatifs auprès d’acteurs importants, tels que les clients ou la haute direction ?

Surmontez votre inconfort

Si vous décidez qu’il y a un impact commercial qui doit être abordé, ne supposez pas que la conversation va être gênante. Bien sûr, « l’inconfort est réel », dit Su, mais rappelez-vous, qu’il ne s’agit pas de vous. « Renseignez-vous sur la personne et votre responsabilité en tant que manager de les aider à réussir », explique Su. Alors que vous devriez être prêt pour le refus, la défensive ou les sentiments blessés, il est possible que cela ne se produise pas. « J’ai été surpris par le nombre de personnes qui souhaitent ce genre de feedbacks et les reçoivent favorablement », explique Su.  » Le vêtement et l’apparence sont souvent une chose étrange, non déclarés. »  Affirme Grenny.  » Nous supposons parfois que les conseils à ce sujet seront perçus comme intrusifs, mais certaines personnes ne se soucient pas de ces subtilités, et pour quelqu’un qui y pense pas, ce n’est peut-être pas personnel pour lui », dit-il. La personne pourrait ne pas être consciente des normes concernant le code vestimentaire des équipes, de l’organisation ou du secteur d’activité.

Préparez-vous à la conversation

« La préparation est vraiment importante », explique Grenny. Pensez à la façon dont vous formulerez la discussion. « Concentrez-vous sur votre intention et communiquez sur le fait que vous vouliez qu’ils réussissent. «  Construisez un argument solide fondé sur des raisons d’affaires.  » N’en faites pas une question de vrai ou faux, bon ou mauvais, décent ou indécent », explique Grenny. Au lieu de cela, parlez de la façon dont son apparence peut l’aider à améliorer les relations internes et externes. C’est aussi une bonne idée de consulter votre département des ressources humaines au préalable afin d’éviter tout problème juridique potentiel. « Vous voulez vous assurer que toutes ces préoccupations en matière de ressources humaines ne sont pas officielles et que vous ne dites rien qui serait considéré comme discriminatoire », déclare Su.

(La deuxième partie sera publié la semaine prochaine)

(Extrait de l’article de https://hbr.org/2017/05/how-to-give-an-employee-feedback-about-their-appearance)